Les Emplois d'Avenir, un engagement partagé pour l'emploi des jeunes

Fin 2012, le CLNRQ a conclu avec le gouvernement un accord cadre formalisant l’engagement du Réseau dans le programme « Emplois d’Avenir ». Cet accord a pour ambition d’appuyer la mise en œuvre des Emplois d’Avenir en lien avec les services et les acteurs engagés à leurs côtés pour l’emploi des jeunes, en particulier les collectivités et les bailleurs sociaux.

Contribuer à l’insertion professionnelle des jeunes est un des objectifs prioritaires de l’action des Régies de Quartiers et de Territoire. C’est pourquoi le CLNRQ a choisi de s’engager dans le programme « Emplois d’Avenir » lancé par l’Etat. Axé sur le projet associatif des Régies, l’accord signé avec le gouvernement vise à :

  • créer au sein des Régies 1 500 emplois d’avenir sur trois ans, dans des domaines d’activités et des métiers valorisants
  • aider à monter les actions de formation indispensables à la professionnalisation, à mobiliser les financements des collectivités territoriales, du plan de formation, de l’OPCA Uniformation
  • développer toutes synergies possibles avec des opérateurs publics et privés permettant de couvrir tout ou partie du coût résiduel et d’envisager le maintien des activités et postes correspondants.

Cet engagement porté par le programme Emplois d’Avenir a également conduit le CLNRQ à conclure des accords nationaux avec l’Union Sociale pour l’Habitat  et l’OPCA Uniformation, afin de soutenir les activités et projets des Régies et de favoriser un effet d’entraînement.

Les Emplois d’Avenir, comment et pour qui ?

Lancés par l’Etat en 2013, les Emplois d’Avenir visent à apporter un travail constituant une véritable expérience professionnelle aux jeunes de 16 à 25 ans (jusqu’à 30 s’ils disposent de la reconnaissance de travailleur handicapé). Le principe est de leur offrir un emploi à temps plein en CDI ou en CDD d’un an renouvelable jusqu’à 3 ans. Les candidats éligibles peuvent être :

  • sans diplôme,
  • titulaire d’un BEP/CAP ou équivalent et en recherche d’emploi depuis six mois au cours des douze derniers mois
  • ou jusqu’à Bac + 3, s’ils résident dans un territoire prioritaire et sont en recherche d’emploi depuis 12 mois au cours des 18 derniers mois.

La contribution de l’Etat à ces emplois est de 75% du SMIC horaire brut.