1974-2014 : quarante ans d'action au service des quartiers

Tout commence à Roubaix

Dès la fin des années 1960, les habitants et les associations de l’Alma-Gare, à Roubaix, se mobilisent pour conserver la configuration et préserver la vie de ce quartier en cours de rénovation. Ils « résistent à des opérations conçues sans eux où se dévoilent des intérêts fonciers, financiers et politiques qui font l’impasse sur les mondes vécus des “courées” du Nord et sur les relations de solidarité qui en structurent la vie quotidienne ».

Déterminés à participer activement au réaménagement urbain du quartier, des militants de tradition ouvrière et chrétienne, accompagnés par des sociologues, des architectes et des urbanistes créent en 1974 l’Atelier populaire d’urbanisme « qui joue le rôle d’un véritable espace public, à la fois de mobilisation, de revendication et de contestation, mais aussi d’échanges sur des formes alternatives d’aménagement permettant le maintien sur place des habitants et le relogement de ceux qui le désirent ».

1980 : la première Régie

De cet aménagement urbain émergeront de nouvelles questions portant à la fois sur la gestion des logements et des espaces publics et sur la réinsertion ou l’insertion économique des habitants. Questions dont s’emparent à nouveau habitants et associations et dont une des réponses conduira à la création de la première Régie de quartier en 1980.

La Régie occupera progressivement la fonction d’intermédiaire, instituant « des pratiques de cogestion de l’espace public du quartier, pratiques qui impliquent une animation interinstitutionnelle entre habitants, élus et bailleurs ». Ce sera l’un des principes de la diffusion du concept avec la création de deux nouvelles Régies, à  Meaux et Marseille en 1985.

Réseau des Régies de quartier : les grandes étapes

1988 : Création du Comité national de liaison des Régies de quartier

1991 : Charte Nationale des Régies de quartier et dépôt du Label à l’INPI ; premières Rencontres nationales des Régies à Orléans qui réunissent 4 500 habitants de toute la France;

1993 : Manifeste national des Régies de Quartier

1995 : Création du Syndicat Employeur des Régies de Quartier

1998 : Reconnaissance législative du dispositif Régie de Quartier dans la nouvelle loi contre les exclusions

1999 : Signature par les cinq organisations syndicales de l’Accord collectif national des Régies de Quartier qui se transformera en Convention Collective de branche en 2009.

2000 : Accord de partenariat avec Habitat Formation qui devient l’OPCA unique des Régies (Uniformation depuis 2011).

2002 : Premières expérimentations en milieu rural du concept de Régie de Territoire

2006 et 2008 : Opérations « Régies en Constellation », visant à dénoncer les discours moralisateurs et culpabilisants en direction des habitants des quartiers populaires à la suite des émeutes de 2005

2009 : Amendement parlementaire octroyant un régime dérogatoire pour les Régies labellisées au titre des services à la personne

2010 : Assises Nationales des Régies de Quartier et de Territoire à Bron et présentation des 50 propositions politiques faisant suite aux émeutes de novembre 2005

2012 : Création de Passag/e/s, organisme de formation dédié aux Régies et aux acteurs du développement local

Pour aller plus loin