Une insertion durable et solidaire par l’emploi et la formation

Les Régies en chiffre

En 2013, les 140 Régies labellisées ont salarié chaque mois près de 5 000 personnes en Equivalent Temps Plein, près de 7 500 sur l’année. 1 776 personnes ont bénéficié d’une action de formation.

La dimension sociale du projet des Régies de Quartier et de Territoire porte en particulier sur l’accès à l’emploi des habitants les plus en difficulté et la mise en œuvre de véritables parcours d’insertion. Une démarche qui cultive des valeurs communes en faveur d’un développement économique, social et solidaire du territoire.

Une diversité de contrats

Pour mener leur mission d’insertion sociale et professionnelle, les Régies s’appuient largement sur les outils de l’Insertion par l’activité économique (postes d’insertion et Atelier Chantier d’Insertion) qui permettent de mobiliser des contrats spécifiques : le Contrat Unique d’Insertion du secteur non marchand (CUI-CAE) et le Contrat à Durée Déterminée d’Insertion (CDDI).

Via l’accord-cadre signé fin 2012 entre le CNLRQ et le gouvernement, le Réseau est également fortement engagé dans la mise en œuvre du dispositif des Emplois d’Avenir, destiné aux jeunes de 16 à 25 ans. Cet accord prévoit de créer globalement 1 500 emplois sur trois ans, en développant l’émergence au sein des Régies de nouvelles activités pour l’emploi des jeunes.

De l’insertion aux emplois durables

Cependant, l’action des Régies n’est pas réductible à la mise en œuvre d’un dispositif d’insertion. Leur volonté est bien d’utiliser ces différents outils pour répondre aux besoins singuliers de leurs salariés. Elles recherchent un équilibre entre les différents types de contrats (contrats aidés, postes d’insertion et contrats de droit commun), entre la création d’emplois durables sur le territoire au bénéfice des habitants et la construction de parcours d’insertion avec les personnes les plus éloignées de l’emploi.

Des formations adaptées aux salariés

Une attention particulière est portée à la formation et à l’accompagnement des salariés. Ils bénéficient au sein des Régies de formations adaptées et d’un accompagnement social et professionnel. Toutes les Régies de Quartier et de Territoire sont adhérentes à l’OPCA Uniformation. La mutualisation des ressources au sein d’un unique organisme collecteur permet de développer et de soutenir des dispositions spécifiques et innovantes, offrant des réponses aux besoins des personnes en insertion au-delà de la réglementation légale (remise à niveau, formations pré-qualifiantes et qualifiantes, professionnalisation).

En outre, le réseau des Régies a créé un compte groupe spécifique, qui autorise la mise en œuvre d’actions complémentaires, ciblées pour les salariés rencontrant des difficultés particulières.

Un plan de formation national

Le CNLRQ développe un plan de formation à destination des équipes des Régies : formations destinées à développer une culture de réseau, formations métiers, formations thématiques. Elles ont pour objectif de favoriser l’appropriation du projet des Régies par les bénévoles et les salariés, de partager des valeurs communes, de mutualiser et de renforcer pratiques et compétences.